The United Nations Office for Project Services (UNOPS)

Accélérer la prestation d’aide humanitaire

Au Panama, un nouveau centre humanitaire fournira un soutien vital aux communautés vulnérables en cas de situation d’urgence dans la région. 

Des ouragans aux tremblements de terre, en passant par les éruptions volcaniques et les inondations, les pays d’Amérique latine et des Caraïbes sont régulièrement touchés par des catastrophes naturelles. La région, qui se trouvait déjà sur un territoire à risque, est aujourd’hui témoin d’une augmentation de ces phénomènes naturels dangereux, dus notamment à des conditions météorologiques changeantes. Compte tenu des caractéristiques socio-économiques et géographiques de nombreux pays de la région, la lutte contre les effets des changements climatiques est une priorité particulièrement urgente.

En 2018

  • +380 000
    personnes touchées par une vague de froid
    VAGUE DE FROID

    Au Pérou, les autorités ont déclaré l'état d'urgence dans plus de 100 districts en raison de basses températures qui affectent la santé des populations vulnérables et causent des dégâts irréversibles aux cultures et au bétail.

  • 1,7 million
    de personnes touchées par une éruption volcanique
    ÉRUPTION VOLCANIQUE

    Au Guatemala, une éruption volcanique a forcé l’évacuation de plus de 12 000 personnes, et plus de 300 personnes ont été portées disparues.


  • 21 000
    personnes touchées par de fortes averses
    FORTES AVERSES

    En Colombie, les pluies saisonnières ont provoqué des inondations dans certaines régions, entraînant des conséquences négatives sur la sécurité alimentaire, les ressources en eau, les installations sanitaires et l’hygiène.


Toutefois, le Panama est bien différent de ses voisins de l’est et de l’ouest. Moins exposé aux catastrophes naturelles, il occupe une position privilégiée.

Le gouvernement panaméen met à profit l’emplacement stratégique du pays, situé le long du canal qui relie les océans Atlantique et Pacifique, pour venir en aide au reste de la région lors de situations d’urgence.

En soutien au gouvernement, l’UNOPS a construit le Centre logistique régional d’aide humanitaire, ou Centre humanitaire, afin de renforcer la capacité des gouvernements et des agences internationales à répondre de manière efficace aux catastrophes naturelles et à d’autres évènements qui nécessitent une aide humanitaire.

Centre logistique régional d’aide humanitaire

Avec ce projet, le Panama prend part aux efforts mondiaux pour améliorer l’efficacité de l’aide humanitaire. Des opérations logistiques et humanitaires mieux coordonnées et plus efficaces permettront de sauver davantage de vies en période de crise. 

Le Centre humanitaire sera un espace où le personnel, les agences et les institutions humanitaires ainsi que les organisations nationales et internationales pourront se réunir et travailler à l’amélioration de la résilience de la région.

Le Centre logistique régional d’aide humanitaire, le premier du continent, mettra le Panama au cœur des services humanitaires de la région. Les principaux acteurs seront en mesure de coordonner leurs activités et d’expédier des articles humanitaires à partir d’un même endroit, de façon rapide et efficace. »

Isabel de Saint Malo de Alvarado - vice-présidente et chancelière du Panama

Le centre accueillera l’entrepôt de fournitures humanitaires des Nations Unies, géré par le Programme alimentaire mondial, ainsi que diverses agences humanitaires travaillant dans la région, notamment la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ainsi que l’Agence espagnole de coopération internationale pour le développement.

Le Panama a transformé un lieu qui servait autrefois à des fins militaires en un espace où la logistique s’unit aux interventions humanitaires pour sauver des vies. Toute la région profitera de ce centre. »

​Roberto Carrillo Castillo - responsable de programme pour l’UNOPS au Panama

Avec les routes de navigation régionales et internationales qui convergent vers le canal de Panama, le pays bénéficie d’une situation géographique stratégique qui assure un transport maritime constant dans la région.

Les infrastructures de transport déjà existantes offrent également la possibilité d’expédier facilement des articles essentiels par voie terrestre ou aérienne.

Situé à l’aéroport international Panama Pacifico, le centre aura un accès direct aux pistes de décollage et d’atterrissage. Les organisations humanitaires pourront ainsi déjà compter sur les infrastructures et les services nécessaires à leurs activités, en plus de bénéficier d’une meilleure coordination et d’un partage des ressources plus optimal.

« Ce centre sera une entité administrative spéciale de l’État du Panama et sera utile à l’Amérique centrale, mais aussi au reste de l’Amérique latine et aux pays des Caraïbes. Le centre logistique facilitera la réception, la gestion, le stockage et la distribution de matériel et d’équipement. Il facilitera également la mobilisation du personnel requis pour une gestion efficace de l’aide humanitaire en cas d’urgence nationale ou internationale due à une catastrophe naturelle ou à un autre évènement », souligne le président de la République du Panama, Juan Carlos Varela.

Le Centre humanitaire ouvrira ses portes en septembre et assurera ses services 24 heures sur 24 afin de surveiller les situations de crise dans la région et d’y réagir rapidement.

Les détails du projet 

L’UNOPS a géré la conception et la construction du Centre logistique régional d’aide humanitaire.

Le groupe ARUP a apporté son aide lors de l’élaboration des plans des bâtiments afin de s’assurer que leur conception est optimale et leur emplacement idéal.

Équipé pour faire usage de l’électricité et de l’eau potable efficacement, mais aussi pour collecter les eaux de pluie, le Centre humanitaire est un bel exemple de bâtiment durable. 


À lire également