The United Nations Office for Project Services (UNOPS)

Un toit pour apprendre, mais aussi pour vivre

Les bénéficiaires du programme de bourses de l’École européenne du Partenariat oriental n’ont plus à vivre dans des lieux d’hébergement temporaire. Ils disposent désormais de logements pour la durée de leur scolarité.

À quelques pas de la Nouvelle école internationale de Tbilissi et non loin de la salle de sport, une cinquantaine de jeunes venus des six pays du Partenariat oriental vivent, étudient et se divertissent ensemble. La résidence étudiante Johannes Hahn, nouvellement construite sur le campus et nommée en l’honneur du commissaire européen qui a soutenu le programme de bourses d’études, est le nouveau domicile de ces étudiantes et étudiants originaires d’Arménie, d’Azerbaïdjan, du Bélarus, de Géorgie, de Moldavie et d’Ukraine.

Avec le soutien technique de l’UNOPS et de l’Union européenne, la Nouvelle école a financé la construction de cette résidence étudiante et a engagé des entreprises locales pour l’exécution des travaux. À proximité des salles de classe, la résidence étudiante accueille les bénéficiaires du programme de bourses dans un environnement plus confortable que les deux hôtels où ils logeaient auparavant dans la ville de Tbilissi.

« En plus d’étudier ensemble et de vivre dans la même résidence, ces jeunes apprennent aussi à se connaître. Ainsi, ils sont amenés non seulement à échanger des idées grâce à la formation qu’ils reçoivent, mais aussi à découvrir le mode de vie, les habitudes et la culture de leurs camarades », explique Vincent Rey, chef du Bureau de la Coopération de la délégation de l’Union européenne en Géorgie.

« La résidence étudiante procure un sentiment de bien-être et de sécurité aux bénéficiaires du programme », déclare Graeme Tyndall, responsable de programme à l’UNOPS.

Les jeunes n’ont plus à faire la navette tous les jours entre le centre-ville et l’école. Ils ont même créé leur petite communauté au sein de la Nouvelle école.

  • ​Maksim Lukashkoui, Belarus

    Pour Maksim, la résidence étudiante est une « préparation à la vie ». Il souligne qu’il est plus difficile de vivre loin de chez soi, car les étudiantes et étudiants doivent désormais prendre les choses en main plutôt que de dépendre de leur famille.

  • Lilit Mehrabyan, Armenia

    « Il y a des choses que nos parents avaient l’habitude de faire pour nous, par exemple, laver et repasser nos vêtements. Mais maintenant, nous devons le faire nous-mêmes », déclare Lilit. Au début, elle a trouvé le changement difficile, mais le fait de vivre dans la résidence étudiante avec d’autres bénéficiaires du programme l’a aidée à s’adapter. « Puisque nous sommes plusieurs à vivre ici, nous nous entraidons et il est ainsi plus facile pour nous de vivre loin de nos familles. »

  • Mykhailo Ivanov, Ukraine

    « J’ai toujours rêvé de découvrir de nouveaux pays, de connaître de nouvelles personnes et de me faire de nouveaux amis. Ce programme me donne la possibilité de vivre dans un environnement culturel différent », explique Mykhailo. Sur cette image, il discute dans la cuisine de la résidence étudiante avec Maksim Lukashkoui, du Bélarus.

Malgré un emploi du temps chargé, les jeunes trouvent quelques minutes pour se détendre dans la salle de jeux de la résidence étudiante. « J’aime beaucoup discuter avec des personnes venant de pays différents, de cultures différentes, de milieux différents. C’est formidable », déclare Constantin Arhip, de Moldavie.

Rêver de bâtir l’avenir

Environ 65 jeunes de six pays du Partenariat oriental étudient, se divertissent et travaillent ensemble à Tbilissi, en Géorgie, et rêvent de contribuer à bâtir un monde meilleur.

Lecture : 3 min

L’accès à une éducation de qualité

La situation géographique ou des ressources économiques insuffisantes limitent souvent l’accès à l’éducation. Grâce à un programme de bourses du Partenariat oriental, des jeunes ont la possibilité de vivre une expérience enrichissante.

Lecture : 4 min

À propos du projet

Le programme de bourses de l’École européenne du Partenariat oriental offre des bourses d’études à des jeunes d’Arménie, d’Azerbaïdjan, du Bélarus, de Géorgie, de Moldavie et d’Ukraine pour leur permettre de faire des études européennes à la Nouvelle école de Tbilissi, en Géorgie, en vue d’obtenir un diplôme de baccalauréat international.

Le programme est conçu et financé par l’Union européenne et géré par l’UNOPS. La Nouvelle école internationale est la principale institution éducative partenaire de ce programme pilote et accueille les bénéficiaires pour la durée de leur scolarité.

Dans le cadre de ce projet, l’UNOPS a également fourni un soutien technique pour la construction d’une résidence étudiante sur le campus de la Nouvelle école afin d’héberger les bénéficiaires du programme. L’organisation a en outre mené une étude de faisabilité pour la création d’une école européenne en Géorgie, dans le cadre d’une stratégie à long terme visant à offrir une éducation européenne de qualité, notamment dans les pays du Partenariat oriental.


À lire également