The United Nations Office for Project Services (UNOPS)

Promouvoir une paix durable grâce à l’éducation

Au Cambodge, une application interactive pour appareils mobiles permet d’enseigner aux élèves l’histoire tragique du pays sous le régime des Khmers rouges.

Vous désirez en savoir plus ?

Téléchargez l’application sur l’histoire du régime des Khmers rouges

Google Play

App Store

Cela fait maintenant plus de 40 ans que le régime des Khmers rouges au Cambodge a pris fin. Entre 1975 et 1979, le parti alors connu officiellement sous le nom de Parti communiste du Kampuchéa a été à la tête d’un régime totalitaire brutal qui a entraîné le massacre d’environ deux millions de personnes, soit près du quart de la population du pays à l’époque. Beaucoup de victimes ont été exécutées ou sont mortes des suites de torture, de faim, de maladies non soignées ou encore d’épuisement dans les nombreux camps de travail du régime.

Il s’agit d’une période de l’histoire du Cambodge qui ne sera jamais oubliée, mais que la société a encore aujourd’hui du mal à accepter. Au sein des communautés, les personnes disposées à parler ouvertement de cette époque sont rares, laissant place à une culture du silence collectif et ainsi, en héritage, peu de ressources et de documents disponibles localement pour celles et ceux qui cherchent à en apprendre plus sur cette période tragique de l’histoire du pays.

Depuis quelques années, des institutions internationales, gouvernementales et non gouvernementales travaillent pour remédier à cette situation, pour permettre aux victimes de soigner leurs traumatismes et pour garantir que l’histoire ne se répète jamais.

Cependant, étant donné que 70 pour cent de la population actuelle a moins de 30 ans et que la société n’a pas encore surmonté son sombre passé, toucher la jeunesse cambodgienne s’est révélé être un défi considérable.

Pour le relever, le centre de ressources audiovisuelles Bophana, une organisation caritative basée à Phnom Penh qui collecte partout dans le monde des archives cinématographiques, télévisuelles, photographiques et sonores sur le Cambodge, a été engagé afin de développer une application pour appareils mobiles sur l’histoire du Cambodge sous le régime des Khmers rouges.

L’application, appelée « Khmer Rouge History », a été élaborée dans le cadre d’un programme de développement de ressources de sensibilisation et d’éducation à l’histoire du régime des Khmers rouges financé par l’Union européenne ainsi que par la Rei Foundation, basée en Nouvelle-Zélande, et mis en œuvre par l’UNOPS.

Le but de notre projet est de préserver la mémoire nationale. »

Sopheap Chea - Directeur exécutif du centre de ressources audiovisuelles Bophana

« [Cela permettra] d’enseigner l’histoire du régime des Khmers rouges à la jeunesse ainsi que de la sensibiliser au sujet de la justice, des droits humains et de la paix, en facilitant les échanges entre des victimes des Khmers rouges et les jeunes grâce à un dialogue familial et intergénérationnel », ajoute-t-il.

Dans le cadre du développement de l’application, le centre Bophana a fait appel à des personnes dans un large éventail de domaines pour travailler sur ce projet au thème délicat. Cette collaboration a rassemblé des artistes, des archivistes, des graphistes ainsi que des spécialistes de l’audiovisuel et des technologies de l’information pour produire et rassembler des films, des documents, des enregistrements sonores et des photographies, tout cela sous la supervision d’historiennes et d’historiens d’origine cambodgienne et internationale.

L’application, disponible à la fois en khmer et en anglais, a été téléchargée plus de 70 000 fois depuis décembre 2019. La majorité de ces téléchargements ont été réalisés au Cambodge, mais d’autres téléchargements proviennent également du Canada, de la Corée du Sud, des États-Unis, de la France et du Japon.

Une fois l’application terminée, le centre Bophana a ensuite lancé une campagne de sensibilisation en allant d’école en école aux quatre coins du pays pour présenter l’application aux élèves et leur enseigner l’histoire de leur nation. Plus de 450 membres du corps enseignant de 270 écoles, dans 26 provinces, ont en outre reçu une formation sur l’utilisation de l’application et des outils qui y sont liés.

L’application permet non seulement de donner cours aux élèves avec les informations déjà existantes, mais elle fournit également la possibilité aux étudiantes et étudiants d’apprendre à rassembler de nouvelles informations qui pourraient ensuite être ajoutées aux archives de l’application. Avec l’appui et les conseils de l’équipe du projet, les élèves ont appris des techniques pour introduire, mener et conclure des entretiens, ainsi que les aspects techniques et les protocoles à suivre pour enregistrer des entretiens tout en préservant et en respectant le droit à la confidentialité des personnes interrogées.

Apprendre l’histoire des Khmers rouges grâce à l’application est très utile pour la jeunesse d’aujourd’hui, car la majorité des jeunes ont leur propre appareil mobile. »

Mat Nosnei - Une élève de l’école secondaire Samdech Ov Samdech Mae, dans la province du Ratanakiri

« Il nous suffit de télécharger l’application pour pouvoir étudier l’histoire des Khmers rouges et savoir ce que les gens ont fait à l’époque. Il y a même des photos, des peintures, des images de sculptures en argile, ainsi que des questions et réponses », explique Mat Nosnei, une élève de l’école secondaire Samdech Ov Samdech Mae, dans la province du Ratanakiri.

Cette approche s’est avérée efficace avec les élèves, qui ont pu acquérir des connaissances utiles, renforçant leur capacité à communiquer oralement l’histoire de leur pays, et leur offrant également des compétences polyvalentes qui leur seront utiles dans leur vie professionnelle et personnelle.

Les enseignantes et enseignants s’accordent à dire que l’application est un succès. Leng Savuth est le directeur de l’école secondaire de Mesang, dans la province de Prey Veng. Il estime qu’apprendre l’histoire grâce à des ressources numériques permettra aux élèves de mieux absorber et se souvenir des informations présentées que lorsqu’ils le font en lisant des livres et documents traditionnels.

« Cette application a aidé un grand nombre d’élèves », explique-t-il. « Nous n’avons pas besoin de passer du temps à chercher des documents. Nous pouvons juste utiliser notre appareil mobile et c’est facile d’utilisation. Cela nous permet de nous souvenir de plus de choses que dans un livre. Nous pouvons écouter les enregistrements et regarder les images. »

De plus, des membres du centre Bophana ont visité des villages pour présenter l’application à davantage de personnes ainsi que la manière dont elle permet aux jeunes élèves d’apprendre le passé du Cambodge. Sur ce point, des élèves étaient invités à utiliser leurs nouvelles compétences et à interroger des personnes qui avaient connu le régime des Khmers rouges.

Cette application aidera la population du Cambodge. Et tout particulièrement les jeunes générations, afin qu’elles se souviennent de l’histoire de leur pays, qu’elles en tirent des leçons et qu’elles comprennent l’importance de la démocratie, du respect des droits humains et de l’état de droit. »

Carmen Moreno - Ambassadrice de l’Union européenne au Cambodge

À Phnom Penh, le centre Bophana a pu rénover ses installations pour faciliter l’accessibilité aux informations et aux documents que l’organisation possède sur le régime des Khmers rouges, permettant à tous et à toutes de venir sur place et de découvrir les archives.

En revenant sur le succès du projet, Sandrine Capelle-Manuel, directrice du bureau responsable des activités de l’UNOPS au Cambodge, aux Philippines, en République démocratique populaire lao et au Vietnam, explique qu’il est important pour une nation et sa population de connaître l’histoire.

« Connaître son histoire et sa culture sont des éléments fondamentaux de tout processus de développement, dans tous les pays », souligne-t-elle.

« Au Cambodge, cette connaissance est également essentielle pour assurer une paix et une réconciliation nationale durables. Les jeunes doivent être au cœur de ce processus.

« Il est nécessaire d’utiliser des méthodes novatrices pour attirer leur attention, les sensibiliser, les éduquer et les informer. C’est ce qu’offre à présent l’application éducative sur l’histoire des Khmers rouges, c’est-à-dire un accès gratuit à des informations vérifiées et normalisées qui permettent de sensibiliser la population aux événements tragiques du passé ainsi que de bâtir un avenir plus stable et pacifique. »

À propos du projet

L’application « Khmer Rouge History » a été élaborée par le centre de ressources audiovisuelles Bophana, basé à Phnom Penh, une organisation qui collecte partout dans le monde des archives cinématographiques, télévisuelles, photographiques et sonores sur le Cambodge. Le projet fait partie d’un programme de développement de ressources de sensibilisation et d’éducation à l’histoire du régime des Khmers rouges, financé par l’Union européenne ainsi que par la Rei Foundation, et mis en œuvre par l’UNOPS.

Il a été lancé en 2016 dans le but de trouver une solution numérique afin d’attirer l’attention de la jeunesse cambodgienne et de la sensibiliser à l’histoire du régime des Khmers rouges. L’application téléchargeable comprend des films, des documents, des enregistrements sonores et des photographies créés et rassemblés par une équipe de spécialistes, sous la supervision d’historiennes et d’historiens d’origine cambodgienne et internationale.

En plus du développement de l’application, l’équipe du projet a mené une campagne d’information en visitant des écoles dans 26 provinces du pays.


À lire également