The United Nations Office for Project Services (UNOPS)

Une source d’énergie fiable et durable pour la population de Gaza

Depuis 2006, Gaza subit de fréquentes coupures d’électricité. La majorité de la population de près de deux millions de personnes ne dispose d’à peine quelques heures d’électricité par jour, ce qui ne fait qu’aggraver des conditions de vie déjà difficiles.

Des solutions inclusives pour répondre à la diversité de nos besoins

Cette étude de cas est tirée du Rapport de développement durable 2019 de l’UNOPS.

Télécharger le rapport

Les coupures d’électricité récurrentes nuisent au quotidien de la population, restreignant l’accès aux services de base essentiels comme les soins de santé, l’alimentation en eau et l’assainissement, et limitant les possibilités économiques. Le manque d’électricité pose également des risques pour la santé et la sécurité de la population palestinienne de la région, qui se tourne souvent vers des sources d’électricité moins durables et potentiellement dangereuses telles que les batteries ou les bougies.

En 2014, Khitam Hassouna Mohammed Saleem et son mari Abu Ayman, habitants d’Al-Shejaiya, ont perdu leur foyer lors du conflit dans la bande de Gaza. Bien que leur maison ait été reconstruite, les coupures d’électricité affectaient encore leur vie quotidienne. « Je suis malade », explique Khitam. « Je suis asthmatique et j’ai besoin d’un inhalateur. Mon mari est également très malade. Il est diabétique et souffre de [troubles du foie et de la rate]. »

Sur les 500 mégawatts d’électricité nécessaires en moyenne pour satisfaire aux besoins quotidiens de la population, seuls 85 mégawatts sont disponibles. Le manque est considérable.

« Pendant plus de trois ans, nous avons dû utiliser des bougies pour nous éclairer. »
− Jamal Jouma, résident de Jabalia, à Gaza


1,8
million de personnes subissent quotidiennement des coupures d’électricité à Gaza

Grâce au financement du gouvernement japonais, l’UNOPS a soutenu le ministère des Travaux publics et du Logement ainsi que l’Autorité palestinienne de l’énergie et des ressources naturelles afin de remédier à cette crise en apportant des solutions d’énergie renouvelable aux foyers de Gaza.

Afin de soutenir la volonté de l’Autorité palestinienne de l’énergie et des ressources naturelles de générer, d’ici à 2020, dix pour cent de l’électricité à usage domestique à partir de sources d’énergie renouvelable, l’UNOPS a installé sur les toits de logements des panneaux solaires hybrides d’une capacité d’environ trois kilowatts (kW).

Par l’entremise d’un processus transparent, les bénéficiaires ont été choisis parmi les populations vulnérables les plus affectées par le manque d’électricité, avec une attention particulière accordée aux femmes. La priorité a été donnée aux foyers dirigés par des femmes ou des veuves disposant de ressources limitées pour traverser des crises, ainsi qu’aux ménages dont les chefs sont âgés ou qui comprennent des personnes handicapées.

Khitam et son mari sont l’une des près de 190 familles de huit municipalités qui bénéficient maintenant d’un accès fiable et durable à l’électricité.

« Avant ce projet, j’avais du mal à respirer la nuit », déclare Khitam. « Mes enfants devaient m’emmener à l’hôpital pour qu’on me soigne. Désormais, je peux me soigner chez moi. Je peux me servir moi-même de l’inhalateur, puisque j’ai accès à l’électricité. Je peux respirer et soulager mes douleurs. »

Les panneaux solaires hybrides contribuent à fournir aux foyers une source d’électricité plus durable, fiable et économique que les sources d’énergie traditionnelles.

« À Gaza, l’énergie renouvelable n’est pas seulement une solution écologique, elle est surtout d’une grande aide pour sauver des vies et préserver les moyens de subsistance. Nous sommes ravis de soutenir ces efforts et d’aider la population palestinienne à se reconstruire, après des années de vie au cœur du conflit », souligne Tokumitsu Kobayashi, directeur du bureau de l’UNOPS à Jérusalem.

« Malgré la situation politique et économique extrêmement difficile dans la région, il est important de garder espoir et de travailler ensemble pour un avenir meilleur », déclare Son Excellence Takeshi Okubo, ambassadeur japonais des affaires palestiniennes et représentant du Japon en Palestine.

S’appuyant sur la réussite de ce projet, l’UNOPS et le gouvernement du Japon ont renforcé leur partenariat afin de fournir de l’énergie renouvelable à l’hôpital européen de Gaza, grâce à l’installation de panneaux solaires hybrides d’une puissance de 715 kW. Cette initiative contribuera à assurer l’accès d’environ 100 000 personnes vivant à Gaza à des soins de santé essentiels.


À lire également